Dans le sillage du développement des nouvelles technologies, les solutions de paiement ont aussi connu d’importantes évolutions. Si par le passé, il fallait intégrer sa carte sur un TPE puis entrer son code secret pour payer ses achats, désormais il existe un système plus innovant appelé paiement sans contact. Si cette solution est très prisée pour sa praticité et sa rapidité, elle recèle un inconvénient majeur : son plafond maximum très limité. Un défaut qui a aujourd’hui été rectifié. Explications.

Utilité de la fonctionnalité « paiement sans contact »

Le paiement sans contact est un procédé par lequel le titulaire de la carte bancaire n’a plus besoin de l’insérer dans le terminal et d’indiquer son code confidentiel pour régler les commerçants. Ce système se base sur la technologie NFC transmettant par ondes radio de courte portée RFID. Les cartes sont munies d’une puce ainsi que d’une antenne qui communique toutes les informations au terminal également équipé d’une antenne. Il est important de noter que cette technologie n’est pas automatique. Pour en bénéficier, l’utilisateur doit demander à la banque d’inclure cette option dans sa carte.

Actuellement, il existe essentiellement deux types de paiements sans contact : le paiement via carte et le paiement sans contact mobile. Le paiement par carte est le plus courant actuellement et s’utilise lorsque la carte affiche le pictogramme « sans contact ». Sans la présence de celui-ci, il est impossible de réaliser une transaction sans contact. Quant au paiement sans contact mobile, il nécessite l’usage d’une application mobile spécifique. Une fois celle-ci installée, l’utilisateur n’a qu’à approcher le téléphone du terminal pour autoriser le règlement de ses achats.

Cette solution de paiement sans contact est aujourd’hui très plébiscitée en raison de ses multiples avantages. Pour le commerçant, il permet d’accélérer les passages en caisse de ses clients et d’éviter les longues attentes. Les encaissements sont également plus faciles à gérer étant donné qu’il y a peu de monnaies. Pour le client, avoir une telle solution de paiement est gage de confort au quotidien. Il n’a plus besoin d’avoir de la petite monnaie sur lui pour régler ses achats et gagne aussi du temps à la caisse. Le paiement sans contact n’est pas non plus obligatoire et chaque client peut décider d’en bénéficier ou non.

Les montants maximums autorisés sur un paiement sans contact

Pour éviter l’utilisation frauduleuse de la carte, des plafonds maximums ont été mis en place dans le cadre d’un paiement sans contact. Cette mesure a été prise pour éviter que le titulaire perde son argent s’il se fait voler sa carte. Auparavant, le montant maximum autorisé était de 20 euros. Toutefois, depuis le 11 mai 2020, il est passé à 50 euros par opération. Toujours dans l’optique de renforcer la sécurité sur l’usage de cette technologie, les établissements bancaires ont imposé d’autres limites. Par exemple, l’utilisateur ne peut pas dépasser un certain nombre de paiements sans contact au quotidien. Lorsque le plafond est dépassé, c’est simple : il lui suffira de payer selon la manière traditionnelle c’est-à-dire en insérant sa carte dans le terminal et en entrant son code secret. Attention, il se peut aussi que le nombre de paiements sans contact consécutifs soit limité entre 3 à 10 en fonction des banques.

Pourquoi mon paiement sans contact ne fonctionne-t-il pas ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer qu’un paiement sans contact soit refusé. L’une d’entre elles est que la technologie n’est tout simplement pas disponible pour la carte. Il faudra alors contacter son agence pour demander à bénéficier du service. Le paiement peut aussi être refusé si le compte bancaire est débiteur ou si l’utilisateur a dépassé le plafond prévu. Parfois, le blocage peut être dû à des questions de sécurité en cas de transaction suspecte.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.