Le marché du chauffage est riche d’une très grande diversité. Il existe une multitude d’appareils proposés par les fabricants ayant un mode de fonctionnement spécifique. Dans ce domaine, le Graal est de fournir le maximum de chaleur sans dépenser excessivement de l’énergie. Au rang des modèles qui ont le vent en poupe actuellement figure le radiateur à accumulation.

Principe et fonctionnement du radiateur à accumulation

Le radiateur à accumulation est basé sur un système de stockage de chaleur et se dote d’un corps de chauffe en brique réfractaire, en stéatite ou encore en fonte. Ce matériau est chauffé par une résistance électrique et a la capacité de conserver une importante quantité de chaleur pendant une période plus ou moins longue. Il redistribue ultérieurement cette chaleur dans toute la maison durant plusieurs heures sans consommer de l’électricité. Le dispositif a la particularité d’être équipé d’une technologie par rayonnement thermique. Cela signifie qu’il ne chauffe pas l’air environnant, mais directement les personnes et les objets, ce qui apporte plus de douceur et de confort intérieur. Inutile de s’encombrer des mouvements d’air et poussières pour que les ondes touchent directement les habitants. Le radiateur peut aussi être équipé d’un ventilateur capable de souffler l’air chaud dans la maison, ce qui permet de la chauffer beaucoup plus vite. Par ailleurs, une autre particularité de ce chauffage à accumulation est que son alimentation en courant s’effectue au cours des heures creuses EDF. Pendant les heures pleines, il ne fonctionne pas, car durant cette période, le coût de l’électricité est 40% plus cher qu’en heures creuses. Pour offrir une telle fonctionnalité, il se dote d’un relai de puissance ou d’un timer chargé de gérer la consommation électrique. C’est à l’utilisateur de choisir les heures durant lesquelles il a besoin de chauffage. L’existence d’un thermostat permet de régler la température intérieure selon les envies.

Les différents types de radiateurs à accumulation

Sur le marché, il existe principalement deux types de radiateurs à accumulation : le radiateur dynamique et le radiateur statique. Le premier représente le modèle le plus puissant en proposant entre 1200 à 7500 Watt. Il se dote d’un ventilateur ayant pour fonction de capter l’air froid pour le transformer en air chaud en s’aidant du matériau réfractaire. En général, le radiateur dynamique est utilisé dans la cuisine, le salon ou tout autre endroit nécessitant une augmentation rapide de la température. Pour s’équiper de ce modèle, compter un budget de 800 euros.

Le radiateur statique pour sa part offre une puissance oscillant entre 1700 et 3400 Watt. Il s’utilise essentiellement dans les pièces requérant une diffusion progressive de la chaleur et où il n’est pas indispensable de contrôler la température avec précision comme la chambre à coucher. Néanmoins, il s’équipe d’un dispositif de gestion de la chaleur pour offrir une ambiance plus agréable la nuit au moment du coucher. Son prix est aux environs de 600 euros.

Les avantages et inconvénients des radiateurs à accumulation

Le radiateur à accumulation a de nombreux avantages. L’un des plus importants porte sur les économies énergétiques offertes. Comme l’appareil ne fonctionne qu’en heure creuse et qu’il est possible de régler la température de façon automatique, il dépense peu d’électricité. Évidemment, pour tirer profit de cet atout, il est nécessaire d’avoir un abonnement EDF heures pleines/heures creuses. Pour les personnes allergiques, c’est également la solution idéale, car la chaleur transmise par rayonnement n’entraîne aucun soulèvement de poussières.

Le point négatif, le radiateur à accumulation a pour principal défaut d’être très encombrant. Son prix élevé allant de 750 à 2000 euros l’unité peut aussi en rebuter plus d’un. Autre chose : cette solution est conseillée pour les petites surfaces, car elle peut vite trouver ses limites dans les grandes pièces.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.